Quelle est la différence entre une clé anglaise et une clé à molette ?

Afin d’assembler, serrer ou encore desserrer vos vis, boulons ou écrous, les clés font partie des outils de base d’un bricoleur. Mais encore, faut-il connaître celle qu’il faudrait utiliser au bon moment ! Nous pouvons distinguer les clés réglables qui ont l’avantage de s’adapter à tous les diamètres ainsi que les clés fixes, au diamètre unique.

Mais connaissez-vous vraiment la vraie différence qui existe entre une clé à molette et une clé anglaise ? Ce sont deux différentes clés que tous les bricoleurs se doivent d’avoir dans leur caisse à outils et qui font partie des clés réglables. Poursuivez votre lecture si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet !

Quelle est la différence entre clé à molette et clé anglaise ?

Il existe bien des différences entre la clé à molette et la clé anglaise, mais quelles sont-elles ? C’est bien ce que nous allons voir dans ce qui suit :

La clé à molette

Cette dernière possède une tête qui peut se régler, elle peut, ainsi, être utilisée avec tous types d’écrous et de boulons. Celle-ci est alors bien pratique dans diverses situations de bricolage.

La clé à molette, ayant été inventée par le suédois Johan Petter Johansson en 1888, possède une mâchoire mobile actionnée par une vis sans fin qui supporte la molette de réglage de l’ouverture. Elle peut parfois exister sous forme graduée millimétrique.

Cette dernière, dotée d’une tête réglable, peut facilement s’adapter à la taille des écrous ou des boulons. Elle peut servir dans de très nombreuses occasions, et ce, grâce à ses facultés d’adaptation. Le prix de la clé à molette se situe entre 5 et 10 euros.

La clé anglaise

La clé anglaise, faisant partie de la famille des clés réglables, il serait, ainsi, tout à fait possible de dire que c’est la grande sœur de la clé à molette. La différence entre les deux est que celle-ci est dotée d’un poids et d’une taille beaucoup plus importants.

Sa mâchoire, se déplaçant parallèlement au manche, s’ouvre de façon perpendiculaire à la longueur de la clé. Cet outil est très utile dans le domaine de la plomberie où il est utilisé dans le but de maintenir des montages. Nous pouvons également la retrouver sous l’appellation « clé de plombier » ou « clé à griffe ».

Cette clé, étant déconseillée pour la manipulation de matériaux fragiles ou pour les travaux de précision, sera utilisée pour permettre le maintien et pour défaire des montages, comme cité plus haut.

Au final, clé anglaise ou clé à molette ?

L’utilisation d’une clé à molette est assez facile. Elle est utilisée à plusieurs fins, à savoir :

  • Placer la clé sur l’écrou à dévisser ;
  • Desserrer la molette pour ouvrir la mâchoire ;
  • Serrer la mâchoire au maximum, en agissant sur la molette, afin d’éviter tout jeu pouvant déformer le métal de l’écrou et par conséquent, réduire la prise ;
  • Elle peut aussi être utilisée pour dévisser les écrous.

Le mode de fonctionnement de ces deux pinces est quelque peu similaire, à quelques différences près, à savoir :

La clé à molette

Sur la clé à molette, le déplacement de la mâchoire va se faire à l’aide d’une vis sans fin. De plus, l’ouverture de la clé va se faire à l’avant, et cela va faciliter la prise des boulons/écrous dans des endroits exigus.

La clé anglaise

Sur la clé anglaise, le déplacement de la mâchoire mobile se fera de manière perpendiculaire au manche, ce qui la rend beaucoup plus simple à utiliser. Par contre, son ouverture se trouve sur le côté et cela peut sembler moins pratique dans des cas précis.

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!